Les Ateliers Frappaz

Centre National des Arts de la Rue – Villeurbanne
  • Hotel Particulier leger-1-1

    Cie Carabosse - Hôtel particulier

    le 08/09/2014 • Résidences

    + Lire la suite
  • hache

    Claudio Stellato - laCosa

    le 05/09/2014 • Résidences

    + Lire la suite
  • Impression

    LES VIDEOS DES INVITES 2014

    le 11/08/2014 • Les Invites

    + Lire la suite
  • IMG_6753

    80 ans des gratte-ciel de Villeurbanne : une passerelle gigantesque

    le 11/08/2014 • Les Ateliers Frappaz

    + Lire la suite

Actualités Voir toutes les actus

Festival de Musique Emergente 2014 - Un Projet 4 Continents

le 10/09/2014 • Carnets de création
logo

+ Lire la suite

Cie Carabosse - Hôtel particulier

le 08/09/2014 • Résidences
logo

+ Lire la suite

Claudio Stellato - laCosa

le 05/09/2014 • Résidences
logo

+ Lire la suite

Frappaz Médias Voir tous les médias

le 28/01/2014
bouton_flickr

le 28/01/2014
bouton_viméo

Les Ateliers Frappaz aiment

La 16e Biennale de la danse de Lyon

le 08/09/2014
logo

La 16e Biennale de la danse se tiendra du 10 au 30 septembre 2014. De nombreux projets à destination des amateurs vous seront proposés, parmi lesquels le Défilé, le Battle des enfants et les Cinébals. Ces événements offrent des possibilités de participation et d’engagement variées, ils sont gratuits, s’adressent à tous, à toutes les générations, aussi bien aux groupes constitués qu’aux individuels, aux débutants autant qu’aux amateurs éclairés, à tous les publics et toutes les structures... des informations à diffuser sans modération autour de vous ! http://www.biennaledeladanse.com/

La presse en parle

Michel Crespin, les arts de la rue sur le pavé - Libération 9/9/14

le 10/09/2014

"Ancien prof converti au théâtre, le créateur du festival d’Aurillac est mort mardi à 74 ans.

Il laisse en chantier son Grand Livre de la rue auquel il travaillait depuis dix ans. Mais Michel Crespin, disparu paisiblement dans la nuit du 8 au 9 septembre à l’âge de 74 ans, peut être content de son œuvre. Si les arts de la rue, occupent aujourd’hui une place essentielle dans le paysage culturel hexagonal, c’est en grande partie à lui qu’on le doit - même s’il ne manquait jamais d’associer d’autres noms à l’aventure. Malicieux. C’est en 1972 que ce professeur de physique passionné de photographie quitte l’Education nationale pour fonder, avec Bernard Maître et Jean-Marie Binoche (créateur de masques et père de Juliette), la compagnie Théâtracide. Le nom de son second groupe, Les Charmeurs réunis, convient mieux au bonhomme, chaleureux, malicieux, doué pour le contact. Dans les années 70, Michel Crespin n’est pas le premier à investir la rue. D’autres artistes, notamment Jacques Livchine et Hervée de Lafond, créateurs, en 1972 également, du Théâtre de l’Unité, peuvent revendiquer l’étiquette de pionniers. Mais, plus que d’autres, Crespin a le goût de rassembler et de fédérer. Il est des premières manifestations de l’époque, telle la «Ville ouverte aux saltimbanques», lancée à Aix-en-Provence par Jean Digne. C’est chez lui, dans le Jura, du côté de Château-Chalon, qu’il imagine en 1980 la Falaise des fous, où se retrouvent la plupart des artistes du genre. L’arrivée de la gauche au pouvoir consacre l’irruption de ce qu’on appelle encore le théâtre de rue. En 1981, Crespin fonde avec Fabien Jannnelle à la Ferme du Buisson de Noisiel, dans la ville de Marne-la-Vallée, Lieux publics, «centre international de rencontres et de création pour les pratiques artistiques dans les lieux publics et les espaces libres des villes». «Défricheur». En 1986, il crée le festival d’Aurillac qui devient très vite le principal rassemblement du genre en Europe. Mais ce «défricheur», un terme qu’il affectionne, a horreur de s’installer. En 1994, il passe la main à Jean-Marie Songy - une bonne pioche - et s’attelle à la consolidation de Lieux publics, entre-temps installé à Marseille. Là non plus, il ne s’accroche pas, et, en 2000, Pierre Sauvageot lui succède. Réagissant à sa mort, Jean-Marie Songy a salué «l’inventeur et le visionnaire», deux mots qui lui vont bien."     crespin_libé